Danser la Vie

Danser la Vie

● Alors comme ça, vous voulez devenir un meilleur danseur ?

Alors comme ça, vous voulez devenir un meilleur danseur ?
par Augusto SCHIAVO et Caterina ARZENTON
Dance News - Le Bulletin Fédéral FFD n° 23 - Juillet 1997 (01/07/1997)

 

Beaucoup de gens qui pratiquent la danse, que ce soit une fois par mois, tous les quinze jours, chaque semaine, quotidiennement ou deux fois par jour, peuvent tout à fait se satisfaire des figures qu'ils ont apprises et ne pas souhaiter progresser au delà. Pourquoi pas ? La danse n'a rien d'obligatoire, c'est un plaisir personnel et partagé.

Mais il y a aussi ceux qui souhaitent améliorer leur niveau de danse, pour des raisons de satisfaction personnelle. On peut avoir envie d'apprendre de nouvelles chorégraphies, ou d'améliorer la connexion du couple ou les techniques de conduite. Quel que soit l'objectif qu'on peut avoir, il n'est pas inutile de réfléchir à la meilleure manière de l'atteindre.

Sans doute fréquentez-vous des cours de danse, à moins que vous ne preniez des cours particuliers, avec ou sans partenaire.

Si vous êtes débutant, vous recherchez peut-être tout simplement des informations sur de nouvelles figures et sur la manière de les exécuter. Si vous êtes plus avancé, vous souhaitez peut-être améliorer vos sensations ou votre attitude en dansant.

Il est bon de se rappeler que les danseurs progressent en général par trois biais distincts: ce qu'ils voient, ce qu'on leur dit et ce qu'ils ressentent lorsqu'il dansent avec quelqu'un de plus expérimenté.

Il est évident que ces trois méthodes peuvent chacune nous apporter quelque-chose, mais quelquefois, selon notre personnalité propre, une méthode peut s'avérer plus efficace que l'autre. Souvent par exemple, le danseur a besoin d'une explication détaillée sur la manière de conduire, alors que la danseuse comprend quelle action elle doit faire à partir de ses seules sensations.

Pour assimiler de nouvelles techniques, de nouvelles postures ou de nouveaux placements de corps, il faut du temps. Peut-être au début aura-t-on des impressions bizarres ou dérangeantes pour l'unité du danseur et de la danseuse. Dans certains cas, toute la façon dont on ressentait une danse, sur un rythme particulier, peut s'en retrouver changée.

Ne vous désespérez pas, entraînez-vous : votre persévérance mentale va transformer des souvenirs musculaires anciens en sensations nouvelles et peut-être plus intéressantes, vous offrant davantage de liberté à vous comme à votre partenaire. Avec peut-être, par-dessus le marché, la possibilité de danser des interprétations rythmiques plus plaisantes.

Si vous avez en vous le désir d'en savoir davantage, de vous sentir meilleur et de paraître meilleur, ne perdez pas ce désir, mais au contraire cultivez-le : c'est la garantie de connaître jusqu'à la fin de vos jours une longue suite d'expériences agréables et passionnantes.

 

 



21/08/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour