Danser la Vie

Danser la Vie

● Couple, Mental, Agressivité, Succès et Responsabilité en Danse Sportive

Couple, Mental, Agressivité, Succès et Responsabilité en Danse Sportive
par Docteur Gilbert ABOUSSOUAN
DSI n° 20 (01-05-2005)


II avait été prévu de vous parler ligaments, entorses, prévention. Ce sera pour le 4e Trimestre 2005.
Pendant la suspension des compétitions et les vacances qui s'annoncent il m'a paru utile de fournir matière à réflexion et discussion aux couples de danseurs.

Notre discipline est une DISCIPLINE DE DANSE EN COUPLE, donc de partage, de coordination et d'esprit de concertation.
Qui dit couple dit possibilité de friction et d'autant qu'à la clé figure la progression dans les compétitions, le classement, le Critérium, Championnat et Coupe de France. Chacun dans un couple aurait tendance à penser que le "défaut" est du côté du / de la partenaire.
Chacun estime que le maintien, la domination de l'enchaînement, l'attitude, l'expression du visage sont de loin meilleur chez soi que chez l'autre.
Il se développe, ainsi, un esprit critique tendant à attribuer à "l'autre" les difficultés rencontrées, le manque de résultats obtenus et la stagnation qui en résulte dans la progression.
II en résulte une agressivité exacerbée par le stress surtout aux compétitions.
La moindre déception de résultats donne souvent lieu à des échanges vifs qui peuvent aller jusqu'à la fin du couple en compétition. C'est regrettable !

La DANSE SPORTIVE nécessite une forme physique top niveau, une résistance hors pair, une grande hygiène alimentaire et générale, une souplesse de félin, une rapidité d'exécution, une allure, une présence qui en impose, mais aussi de l'oreille, un sens de la musicalité qui fait vibrer avec le morceau en cours d'exécution et, comme un musicien est apprécié en fonction de la musicalité qu'il fait rendre à son instrument, les danseurs sont appréciés par la façon dont leur expression corporelle et leur coordination rendent cette musicalité. Comme en musique, c'est ce qui départage les couples techniquement équivalents.

Il convient donc de bien assimiler cette psychologie propre aux couples de Danse Sportive.
Elle est faite en tout premier d'humilité dans le couple, de construction patiente de la coordination, de pugnacité, de réitération incessante de gestes toujours répétés. Il convient d'éviter de chercher chez l'autre la cause d'une réalisation insuffisante.
Il faut analyser les gestes, les attitudes, les tenues, les enchaînements, à l'intérieur du couple communiquer avec une rigueur sans faille, sachant que la rapidité de compréhension et d'assimilation de l'un n'est peut-être pas la même que celle de l'autre.
Qui dit rigueur dit tendre vers la compréhension du pourquoi d'une réalisation insuffisante, analyser objectivement sans concession pour soi même, mais aussi sans concession pour l'autre, mais ce manque de concession ne doit pas être subjectif et doit résulter d'une analyse objective et impartiale faite en commun.
Qui dit couple, dit communion et mise en commun de capacités, de moyens et de recherche objective d'amélioration commune.

C'est psychologiquement la meilleure façon de développer son mental de vainqueur.

En plus du sentiment de responsabilité de l'autre, le STRESS constitue un facteur majeur menant à l'agressivité dans un couple.
Quel est le couple qui n'a pas noté qu'en dansant l'un ou l'autre développe une tendance à serrer de plus en plus fortement la main de l'autre au point de marquer les doigts par la pression d'une alliance ou d'une bague.
C'est le signe le plus caractéristique de l'existence insoupçonnée de ce stress : celui de la "main écrasée : le signe de la bague qui marque".
Une autre manifestation de ce stress est constituée par la variation, le plus souvent en chute, de la position du membre supérieur entraînant une réaction de l'autre qui tend à maintenir le bras `à niveau' créant une fatigue précoce avec panique à l'idée de ne pouvoir terminer la danse.
Pendant la danse une remise en cause constante de sa position est indispensable, bien qu'il soit difficile, lors d'une compétition, de penser simultanément à tous les éléments qui entrent dans la beauté, la force et la technicité de la Danse Sportive propres à influencer favorablement les juges. La préparation mentale y aide, la coordination et l'analyse objective aussi.
En compétition, une perte inopinée du développement des enchaînements, pourtant parfaitement rodés, provient d'un "brouillage" des perceptions et de la mémorisation avec sens de panique insensiblement issu du stress.
D'où la nécessité d'une concentration à deux avant les compétitions : faire le vide dans son esprit, s'isoler, même au milieu d'un brouhaha inévitable, améliorer sa respiration par une série (15 environ) d'inspirations et expirations profondes effectuées à l'extérieur et qui vous donnerons une impression passagère de « tête qui tourne », d'où la nécessité d'effectuer ces respirations une dizaine de minutes avant d'entrer en piste : c'est une façon de se constituer une réserve d'oxygène en augmentant le volume utilisé de vos poumons. Certains, en dehors des entraînements, s'adressent au YOGA, à la SOPHOLOGIE ou autre technique de stabilisation psychologique : cela dépend du tempérament individuel et de l'affinité ressentie avec la technique.

Lors des cours dispensés par le professeur ou l'entraîneur, il est fréquent de constater que les remarques ont toujours tendance à se concentrer sur une des composantes du couple : ceci ne veut pas dire que l'autre doit se persuader qu'il danse idéalement bien ! ! Plus prosaïquement, les remarques peuvent difficilement s'adresser simultanément aux deux ! Surtout ne pas en tirer des conclusions hâtives sur ses propres capacités "supérieures" de "bien" danser ! Bien que ne s'appliquant, heureusement pas, à tous les couples, certains y trouveront, je le souhaite, des éléments favorisant leur essor.

En toute circonstance, il importe que le couple fasse preuve d'une unité sans faille à l'égard des autres : pour l'extérieur il doit rester conquérant, sûr de lui – c'est le mental du vainqueur : mais un mental qui n'est pas fait d'arrogance ou de domination, mais fait de force tranquille et d'équilibre physiologique et psychique perceptible par tous.

Voici la vraie force du couple de Danse Sportive et le moteur de son succès !




21/08/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour