Danser la Vie

Danser la Vie

● Le Bénévolat : une force sociale et économique

Le Bénévolat : une force sociale et économique
par Yves LAIR
Revue OMS Le Havre n° 28 - Dec 1997 (01/12/1997)

 

Dirigeants, Responsables, cet article vous intéresse. Sans doute vous y retrouverez vous...

"Il n'est jamais trop tard pour bien faire". Ce vieil adage populaire devrait s'appliquer aux décideurs de notre pays en ce qui concerne la reconnaissance des droits de cette armée de bénévoles, pour lesquels depuis quelques années, à travers réglementation et législations diverses, on s'attache surtout à leur rappeler leurs devoirs.

Pendant des décennies, ils ont fait preuve d'une innocence certaine, offrant l'image réconfortante de la passion mobilisée. Antoine BLONDIN écrivait d'ailleurs, à leur sujet, en évoquant leur participation à des organisations dont les bénéfices commerciaux ou promotionnels allaient à d'autres : "Les bénévoles, qui pullulent bien souvent dans ce genre d'entreprise, sont des anges du sport, ses premiers communiants. D'ailleurs on les reconnaît, ils portent généralement un brassard" Cette innocence s'atténue au fil des années, au fur et à mesure que le fossé s'accentue entre le sport marchand et l'idéal coubertinien.

En effet, d'un côté, un sport considéré à un certain niveau comme " un produit" ne comportant aucun élément d'éducation et de socialisation comme certains le prétendent encore (dixit un producteur de télévision), et d'autre part un sport qui est un lieu de rencontre et d'échanges humanistes. Pour ce dernier, les bénévoles de plus en plus baissent les bras et abandonnent, soit parce qu'ils y trouvent autant, sinon plus, de tracasseries administratives que dans leur vie professionnelle, mais aussi et de plus en plus fréquemment parce que leur engagement leur coûte, non seulement du temps, mais aussi de l'argent et qu'au vu des conditions économiques difficiles, ils ne peuvent plus assumer ces charges financières, même minimes (un plein d'essence, un pot payé aux jeunes pratiquants,...) ils ont honte et se retirent. C'est extrêment dommageable pour eux , mais aussi pour une société en pleine déshérence, qui a bien besoin de ceux qui font preuve d'altruisme, et dont le regard est plus tourné vers l'autre que vers la cotation en bourse du club de foot !

Quant à l'aspect économique , puisque dans notre société moderne toute activité, malheureusement, est d'abord abordée sous cet angle, le bénévolat y tient une place importante que le pouvoir sportif n'a pas suffisamment mis en avant. Je voudrais rappeler ici un simple chiffre extrait du dernier éditorial de "Sport dans la Cité"? le Comité pour le Développement du Sport du Conseil de l'Europe a fait ressortir pour notre pays un volume de 300 millions d'heures annuelles consacrées par les bénévoles. Si on devait facturer ces heures, même à un tarif horaire minimal de 35 F, on arrive à une somme de 10,5 milliards de francs. Celle-ci est supérieure à la somme consacrée pour tout le sponsoring dans notre pays, évalué à 10 milliards de francs, et équivalente au budget conjoint de l'Etat, des Régions et des Départements, consacré au sport. Et si demain; d'un seul coup, tous ces bénévoles se mettent en grève ! II faudra bien trouver les moyens financiers pour remplacer l'activité ainsi engendrée, moyens publics ou privés, mais je ne rentrerai pas dans ce débat ici. La FNOMS a organisé cette année des Journées d'Etude sur ce gisement d'emplois, mais comme tout gisement, encore faut-il les moyens pour l'exploiter !

Je voudrais pour terminer, dénoncer ceux qui montrent du doigt ces bénévoles en laissant croire aux jeunes demandeurs d'emploi qu'ils les privent d'un travail ! Je dirai au contraire, que dans un club important, structuré comportant plusieurs centaines de licenciés, il y a des emplois pour les entraîneurs, éducateurs voire personnel d'administration et que ceux-ci existent parce que l'ensemble des jeunes sont aussi encadrés par des dizaines de bénévoles, dont le retrait entraînerait la chute de l'édifice et par là même, la leur.

Yves LAIR
Président
de la FNOMS


FNOMS
: Fédération Nationale des Offices Municipaux du Sport
OMS : Office Municipal du Sport

 

 



21/08/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour