Danser la Vie

Danser la Vie

● Les Danses de société et les Danses sportives

Les Danses de société et les Danses sportives
Danse Passion
DSI n° 13 (01-12-2002)

 

LES 5 DANSES STANDARD
(on parle de danse de style "STANDARD", d'où l'absence du pluriel.)

Valse Viennoise, Valse Anglaise, Quick Step, Slow Fox, Tango.

En 1924 "L'Imperial Society of Teachers of Dancing" (ISTD) prit l'initiative de standardiser les danses. Une équipe de l'ISTD, le comité de Danse Sportive, s'est chargée de cette lourde tâche. Ses membres étaient : Mlle Joséphine BRADLEY, Mlle Eve TYMEGATE-SMITH, Mlle Muriel SIMMONS, Mme Lisle HUMPHREYS et M. Victor SYLVESTER.

Ils étaient tous d'excellents danseurs à leur époque. Toutes les danses connues à cette période ont été standardisées, à la seule exception de la Valse Viennoise car cette danse n'était pas très populaire en Angleterre à ce moment-là (la Valse Anglaise étant elle, vraiment la plus populaire de toutes). La Valse Viennoise sera rajoutée plus tard.


Valse Anglaise ou Valse Lente

Dansée dans les cours en Europe au milieu des années 1700, la romantique Valse Anglaise est une danse lente à pas glissés, dérivée de la plus rapide Valse Viennoise en 3/4 temps. Le déclencheur de la Valse fut le Boston, qui a été importé des USA en 1874. Cependant elle ne fut réellement à la mode qu'en 1922. La particularité du Boston à l'époque résidait dans le fait que les danseurs étaient l'un à côté de l'autre. Tout de suite après la première guerre mondiale, la Valse prit plus d'envergure. En 1921, il a été décidé que le pas de base serait : marche, marche, assemblé. Quand en 1922, Victor SYLVESTER remporta le Championnat d'Angleterre de Valse, sa chorégraphie n'était constituée que de tours à droite, de tours à gauche et de changement de direction (moins que ce que l'on apprend de nos jours à un débutant !!). En 1926-1927, la valse avait déjà beaucoup évolué. Les mouvements de base avaient été transformés en : marche, côté, assemblé. Les particularités de cette danse sont le mouvement ondulatoire du couple de haut en bas, et les pas glissés, rappelant le déplacement d'un félin. Lorsque le couple est en "haut" cela s'appelle le souhait. Le rythme a peu à peu été ralenti étant donné que les compositeurs de ballades et de chansons d'amour ont choisi de composer un tempo plus lent et plus adapté. Cette danse continue d'accroître sa popularité notamment aux anniversaires, aux fêtes de famille et aux mariages.

La légende raconte que c'est à l'initiative de la Reine Victoria d'Angleterre, que la valse Anglaise fut crée. En effet c'est lors d'un voyage en Autriche que la reine fut séduite par la valse Viennoise, elle demanda alors a son professeur de lui enseigner cette danse. Mais comme la Reine Victoria boîtait, le professeur a du adapter la danse au pas de la Reine, ce qui a donné la valse Anglaise.


Le Tango

Le Tango est une danse langoureuse au rythme plutôt lent où les couples évoluent étroitement emboités.

Les origines :

Le Tango est à l'origine une danse populaire des faubourgs de Buenos-Aire en Argentine. La toute première fois qu'on la dansa se fut à "Barria de los Renas", dans les ghettos de Buenos Aires. Elle fut d'abord connue sous le nom de "Baila con Corte". Les "Dandies" de Buenos Aire ont changé la danse de deux manières : premièrement, ils changèrent l'appelation "Rythme de Polka" en "Rythme de Habanera", et secondo ils le nommèrent tango.
Outre la milonga, une danse Argentine, on retrouve donc dans les ancêtres du tango, une danse espagnole : la habanera, mais aussi l'ensemble des danses de société européennes. Malgré la désapprobation de la bourgeoisie Argentine à l'égard de cette danse trop sensuelle et provocante, le tango continue à la fin du XIXe siècle d'être dansé par les classes sociales plus modestes ; plusieurs amateurs tentèrent d'introduire cette danse à Paris mais sans succès, et jusque là les sentiers du tango n'étaient pas couvert de roses. Il y avait certains adeptes et beaucoup d'opposants au tango, notamment les évêques français qui faisaient ressortir le côté sensuel et sexuel de cette danse et tous ceux qui la pratiquaient, désobéissaient à la saco-sainte religion.

La seconde naissance du tango a lieu au début du XXe siècle lorsqu'il traverse enfin l'Atlantique. Son succès est rapide en Europe et notamment à Paris et il obtient la légitimité qui lui manquait en Argentine. Dès lors, son succès ne se démentira jamais. "Européanisé" et standardisé, il entre même dans les danses de compétition. Il s'est peu à peu éloigné des principes de départ, reposant notamment sur l'improvisation, ce qui conduit les spécialistes à distinguer le tango occidentalisé du tango argentin, plus proche de l'original.

Les bases :

Bien que fondée sur des pas de marche naturels, le tango est probablement l'une des danses les plus difficiles à maîtriser. Les figures y sont nombreuses et parfois assez complexes. La danseuse peut être amenée, sur certaines figures, à évoluer à un rythme différent de celui du danseur. C'est donc l'une des danses qui exige le plus de complicité dans le couple. C'est pourquoi la position du couple est légèrement différente de celle des autres danses. Le bras droit du danseur va plus loin dans le dos de la danseuse, de manière à établir un contact franc entre les deux partenaires. Le tango est fondé sur des ruptures de rythme. Sur le pas de base on compte "lent", "lent" (le danseur avance alors le pied gauche puis le pied droit, la danseuse reculant le pied droit, puis le pied gauche"), puis "vite", "vite" (on effectue alors des pas très courts, ou sur le côté), puis "lent" (le danseur avance son pied gauche)... et ainsi de suite : "lent" "vite" "vite" "lent" "lent" "vite" "vite" "lent"...

Les musiques :

Au moment où elle est apparue et s'est développée (début du XXe siècle), la musique du tango avait quelques particularités par rapport aux musiques européennes, fondées sur un rythme régulier : la musique, comme la danse, est basée sur des accélérations et des ralentissements. Le tango se caractérise également par des accents dramatiques et passionnés. Les instruments dominants sont le bandonéon (sorte d'accordéon sud-Américain) et le violon. Enfin, très vite, les airs chantés prirent le dessus sur les musiques pures, Carlos Gardel restant sûrement aujourd'hui l'interprète le plus représentatif de l'histoire de cette musique. Les thèmes récurrents sont l'amour et ses déchirements. A l'autre extrême, Piazzola lui donne des accents très classiques dans des compositions purement musicales...

Si les prairies pouvaient parler, cette pampa vous le dirait,
De quelle fièvre je l'aimais, à quel point je l'ai adorée,
Combien de fois à genoux, frissonnant, je suis resté planté
Sous l'arbre dénudé où je l'avais un jour embrassée...


Valse Viennoise

Nous devons remonter au XII ou XIII ème siècle pour assister au début de la Valse Viennoise dans les "Nachtanz". La valse Viennoise tire ses origines de Bavière et était appelée "L'allemande", mais cette origine fut controversée en 1882, car les Parisiens défendaient l'origine Française de la danse datant selon eux de 1178 appelée "Volta" en Provence. La première mélodie de la Valse Viennoise date de 1770 et fut introduite à Paris en 1775 mais ne fut dansée partout que quelques années plus tard.

En 1813, M. BYRON qualifia cette danse comme étant contre la Chasteté. En 1816, elle était acceptée par les Britanniques, mais la controverse continuait de plus belle quand en 1833 Mme CELBART déclara qu'elle pouvait être dansée par les femmes mariées mais qu'elle "pouvait faire perdre la raison aux jeunes filles". Au milieu du XXème siècle, l'allemand Paul KREBS a chorégraphié le style de la Valse Viennoise qui correspond à celui dansé aujourd'hui. La danse a enjoué un grand nombre de population et pas seulement en Europe mais également aux USA, puisqu'elle fut utilisée plusieurs fois dans des productions Hollywoodiennes. Elle s'imposa toutefois assez rapidement comme la danse de société de référence, détrônant la mazurka ou la polka.
La valse se décline en fait en plusieurs danses, qui ont toutes la même racine et la même particularité d'être fondée sur la rotation du couple. La variante dominante fut la valse Viennoise au tempo assez rapide, qui dû notamment son succès aux compositeurs autrichiens Strauss, père et fils.
A l'origine de la valse, à Vienne en Autriche, seul le couple Impérial dansait la valse à l'envers, se démarquant ainsi des autres danseurs.
En compétition, c'est la valse Anglaise, plus lente (on parle aussi de valse lente) et plus riche en figures qui est présentée. Enfin, nos bals ou autres après-midi dansants sont toujours rythmés par les sons d'accordéon et le tempo rapide de la valse musette.

Les musiques :

Le succès de la valse en tant que danse est largement associé à celui de ces compositeurs. Qui ne connaît pas "Le Beau Danube bleu" de J.Strauss ? La valse viennoise s'est immiscée comme symbole de fête dans de nombreuses oeuvres musicales du XIXe siècle. La "symphonie fantastique" de Berlioz ou "La Traviata" de Verdi contiennent ainsi des passages de valse. Techniquement, elle se singularise par des phrases de trois temps, dont le premier est accentué. Notons que la valse a donné naissance à de nombreuses variantes, dont notamment la valse Anglaise, beaucoup plus lente, ou, à l'autre extrême, la valse Française, ou valse musette plus rapide ("La foule", d'Edith Piaf en est une...).


Slow Fox

Cette danse a beaucoup de variations et de chorégraphie qui plus tard seront ajoutées à la Valse Anglaise. C'est la danse la plus naturelle par laquelle les juges peuvent déterminer la technicité d'un couple. A la fin de la première guerre mondiale, le (Slow) Fox Trot consistait en : une marche, 3 pas, un pas lent et une sorte de tour. A la fin de 1918, la danse fut de plus en plus reconnue et on la baptisa "Jazz Roll". En 1920, Mme BRADLY dansant avec un grand danseur de talent dénommé M. ANDERSON, contribuèrent à l'élaboration de nombreuses figures notamment le Feather step et le Changement de direction dont on ne peut se passer de nos jours dans les chorégraphies. Par contre on ne connaissait toujours pas le Tour Talon qui arrivera plus tard grâce à M. FORD. Le Slow Fox Trot a connu beaucoup de modifications depuis cette période pour arriver à une danse aux mouvements les plus fluides et les plus doux.


Quick Step

Dans les années 20, plusieurs orchestres jouaient des morceaux de Fox Trot trop vite ce qui n'était pas du goût de tout le monde et surtout pas des journalistes. Les gens parlaient d'un " Quick Time Fox Trot". Le charleston a également eu une grande influence sur cette danse qui comme son nom l'indique, est une danse très rapide et très vivante, comprenant des sauts, des jetés et des chassés.



LES 5 DANSES LATINES

Paso Doble, Rumba, Cha cha cha, Samba, Jive.

Les danses Latines sont pratiquées en Europe depuis le début du siècle, mais elles trouvent leurs origines au début du Siècle dernier quand les styles de musique espagnols, portugais, africains et indiens furent mixés en Amérique. Le Paso Doble tire ses racines d'Espagne, mais le Jive est typiquement d'Amérique du Nord. de toutes les danses existantes , seules 5 ont été réglementées pour la compétition : la Samba, le Cha Cha Cha, la Rumba, le Paso Doble et le Jive.


Samba

Originaire d'Afrique mais découverte au Brésil, la Samba est une danse d'Amérique du Sud qui rend les danseurs euphoriques. Elle fait partie intégrante de la culture Brésilienne, c'est le symbole de la fête et du Carnaval de Rio. Son nom vient droit du mot Bamteu "Sembe" qui veut dire "nombril". Plusieurs versions de la Samba de Bajao à Marcha sont dansées au Carnaval de Rio. Le carnaval de Rio est tout entier tourné vers la samba. Les écoles de samba de Rio passent l'année à préparer le carnaval...
Mais la samba est aussi très populaire en occident où elle a été introduite dans les années 40. Elle fait partie des danses sportives et la version que nous dansons emprunte beaucoup aux autres danses latines de compétition.

Les bases

La samba en Europe se danse en couple. La position du couple est la même que pour les autres danses latines (danseur et danseuse distants d'une trentaine de centimètres). Le pas de base consiste à avancer le pied droit sur le "un", à marquer le "et-deux" par une légère flexion de chacun des deux genoux alternativement. On reprend ensuite la même opération en reculant le pied gauche sur le "trois" et ainsi de suite. Le pas de la danseuse est bien sûr symétrique (elle recule sur le "un" et avance sur le "trois"). Pour faire ressortir le vrai caractère de cette danse, le danseur doit dégager une interprétation joyeuse, flirteuse et exhubérante. Plusieurs figures utilisées en Samba font appel à des actions du bassin difficiles à effectuer mais qui font ressortir l'effet escompté de cette danse. La plupart des figures de la samba se déroulent dans un faible périmètre. Elle peut donc se danser "sur place" comme le cha-cha-cha ou le rock. Mais c'est normalement une danse d'évolution autour de la piste comme le tango, le paso ou la valse.

Les musiques :

La samba est la musique du Brésil. Les exemples de samba ne manquent donc pas : de "Tico tico" à la bande originale du film "Brazil" en passant par "Si tu vas à Rio", ils restent très symboliques de leur pays d'origine.


Cha-Cha-Cha

Le Cha-cha-cha est originaire de Cuba. C'est l'une des premières danses cubaines à avoir connu un grand succès en occident (après la rumba).
Le Cha-cha-cha est le dernier venu dans les danses Latino-Américaines. Il a été joué pour la première fois dans les dancings d'Amérique au début des années 50 juste après l'apparition du Mambo à partir duquel on l'a développé. Il reste encore aujourd'hui très dansé dans les bals et fait partie des danses de compétition (catégorie latino-américaines).

Les bases :

Le Cha-cha-cha est une danse relativement simple à apprendre, mais le pas de base est un petit peu plus compliqué que celui des danses apparentées (rumba, mambo, salsa...). Sa principale caractéristique réside en effet dans le chassé effectué sur le "quatre-et-un" du décompte de la danse.
Le pas de base :

sur le "deux", le danseur avance son pied gauche en transférant le poids du corps vers l'avant (danseuse recule pied droit), sur le trois, il retransfère le poids du corps vers l'arrière (le pied droit - danseuse : pied gauche). Sur le "quatre-et-un" (ou "cha-cha-cha"), le danseur exécute un chassé vers la gauche (la danseuse vers la droite). On recommence alors en inversant les rôles entre danseur et danseuse... Le cha-cha-cha est une musique entraînante, qui se caractérise par un décompte original : on compte "deux-trois", "quatre-et-un", ce dernier correspondant au "cha-cha-cha" ayant donné son nom à cette danse. Le tempo du cha-cha-cha tourne le plus souvent autour de 30 mesures à la minute.

Les musiques :

L'interprétation musicale du Cha-cha-cha produit une atmosphère joyeuse, insouciante et effrontée, c'est une danse espiègle ou aussi bien le danseur que la danseuse doit donner l'impression qu'il essaye de séduire son partenaire.
Le cha-cha-cha compte quelques classiques extrêmement connus, citons par exemple "Guantanamera", "Pépito", "Hey Joe", "Pata pata" ou "Corazon de melon". Cette danse a donné lieu à des variantes très contrastées allant des airs de Luis Mariano jusqu'aux Cha-cha-chas plus "rock" comme "Oye Como Va" et "Smooth" de Carlos Santana. De nombreux tubes peuvent être dansés en Cha-cha-cha, sans qu'on le remarque au premier abord (Le "Summer Nights" du film Grease, "Joe le taxi" interprété par Vanessa Paradis, ou encore "Smooth Operator" de Sade, par exemple).

Difficile de ne pas trouver son bonheur...


Rumba

La rumba est une danse d'origine Cubaine, quand plusieurs "noirs" furent esclavagés par les Américains, ils rapportèrent leur propre culture. La Rumba, ou plus correctement la Rumba Cubaine est devenue la plus classique des danses Latino-Américaines.

Elle fut introduite parmi les danses de salon occidentales vers 1930. Le couple exécute une chorégraphie fondée sur la séduction, dans sa forme actuelle, les figures de base gardent les vieilles images des intentions féminines de dominer les hommes par leurs charmes. Durant une bonne chorégraphie de Rumba, on devrait toujours voir les éléments d'attraction et de rejet entre l'Homme et la Femme. Les mouvements érotiques et sensuels de la fille obtiendront une réponse de désir et de domination masculine ; c'est toujours l'Homme qui gagne à la fin, la danseuse finit toujours par succomber à son danseur.

Musicalement, ses racines remontent jusqu'au XVIe siècle, mais la rumba moderne est apparue aux environs de la seconde guerre mondiale, avec le développement du son Cubain. Le danzon, encore plus lent, pris ensuite le relais. La rumba était alors devenue la danse langoureuse et sensuelle que l'on connaît aujourd'hui. Elle a été introduite dans les concours de danse sportive en 1955.


Paso Doble

Sans aucun doute, une danse espagnole, mais également mexicaine à sa création. Influencé par le Flamenco, le caractère de cette danse est arrogant et passionné. Il suffit de mettre une musique de Paso Doble pour s'imaginer au milieu d'une arène Espagnole. Pourtant c'est à moitié vrai : bien que l'Homme soit le Toréador, la Femme n'incarne pas le Taureau ; elle désigne sa Cape, ou Muletta, la toile rouge du Toréador. La danse fut à la mode autour de 1920.

Les bases :

Le paso-doble est l'une des danses les plus simples à apprendre au départ. Le pas de base est en effet un simple pas de marche (le danseur part du pied droit, la danseuse pied gauche en arrière). La tenue du couple est classique, mais il faut ensuite, pour adopter le style typique du paso, se souvenir que le danseur y joue le rôle du torrero et la femme, celui de... sa cape.

Les musiques :

La musique que vous entendez vous fait irrésistiblement penser à l'Espagne et aux corridas ? Il s'agit sans doute d'un paso... "Espana cani", "Te vas a calatayud", "Mi jaca" ou encore "Sombreros et mantilles" font partie des classiques du genre.


Jive

Le jive est la version de compétition du rock 'n roll. Généralement très appréciée des compétiteurs, cette danse leur demande toutefois une énergie particulière, dans la mesure où, dansée sur un rythme rapide et reposant sur des jeux de jambes assez fatigants, elle clôture généralement les compétitions de danses latines.

Une merveilleuse danse acrobatique et vivante qui est devenue populaire pendant la Seconde Guerre Mondiale par la musique swing de Benny GOODMAN, Artie SHAW, Tommy DORSAY et Glenn MILLER et qui conquit l'Ouest en 1940 sous le nom de Jitterbug. Le Boogie, le Rock & Roll et le Swing Américain ont aussi influencé cette danse qui est très rapide. Dans le contexte de compétition, les danseurs doivent prouver qu'après 4 danses ils sont encore capables d'efforts physiques intenses, ou du moins il faut en donner l'impression!!!


Le ROCK'N ROLL

Rock 'n roll : ses origines

Le rock 'n roll trouve son origine dans le rythm and blues chanté par certains big bands de jazz, notamment celui de Count Basie. Parallèlement, dans les années trente et quarante apparaît un type de musique très dansante : le swing, accompagnée de plusieurs danses qui deviennent vite très populaires (le boogie, le jitterbug). C'est dans les années cinquante qu'apparaît le rock 'n roll avec notamment Elvis Presley ou Bill Haley. Le rock va alors s'imposer comme le style de musique populaire dominant. La danse correspondante, connaîtra aussi rapidement le succès et se structurera peu à peu (le jive devient une danse de compétition).

Les bases :

Le rock 'n roll peut se danser sur la base de quatre, six ou huit temps. La méthode la plus académique est fondée sur six temps. Le pas de base est alors le suivant : Pour le danseur : Sur le "un", le pied gauche est posé derrière le pied droit, poids du corps sur le pied gauche, au "deux" le poids du corps est transféré sur le pied droit. Sur le "trois-et-quatre" on effectue un chassé vers la gauche. Sur le "cinq-et-six" on revient à sa position par un chassé vers la droite. Pour la danseuse : Même chose, mais en inversant la droite et la gauche.

Contrairement aux autres danses, la position de départ en rock est perpendiculaire à la ligne de danse. C'est grâce à un quart de tour - généralement tourné - que les danseurs se placent face à face pour réaliser les figures...

Le rock "au sol" est ensuite essentiellement composé de tours (surtout pour la danseuse), qui s'effectuent généralement au "quatre" et de jeux avec les bras où le danseur et la danseuse semblent s'emmêler. Le tout peut s'agrémenter de jeux de jambes... Cela donne une multitude de possibilités de figures.
Il existe également une version plus sportive du rock, appelée rock acrobatique.

Les musiques :

Issu du rythm'n blues et des musiques swing des années trente-quarante, le rock and roll est apparu dans les années cinquante...

Ce sont des artistes noirs tels Chuck Berry ou Fats Domino qui ont lancé ce style de musique, popularisée par le disc jockey Alan Freed dans une émission appelée "Moondog's Rock and Roll Party" en 1951. Mais l'explosion date du premier tube de Bill Haley "Crazy Man Crazy" en 1953, dépassé dès 1954 par le légendaire "Rock Around the Clock". Il fut suivi par les Gene Vincent ("Bo Bop A Lula"), Little Richard ("Tutti Frutti"), Carl Perkins ("Blue Suede Shoes") et bien sûr le "King" Elvis Presley... Le rock n'a jamais disparu du devant de la scène et, du rock'n roll "pur" à ses multiples variantes, il constitue le répertoire musical le plus étendu pour danser...


AUTRES DANSES DE SOCIETE


Salsa

Depuis les années 30, des vagues de musiques latino en provenance principalement de Cuba se succèdent à intervalles presque réguliers (tous les 20 ans environ). Le première fut celle de la rumba, la seconde fut celle du mambo et du cha-cha-cha. La plus récente est celle de la salsa, appelation lancée dans les années 70 par les Cubains et les Portoricains de New York pour annoncer une nouvelle vague plus cuivrée, plus urbaine, plus sophistiquée. Le terme signifie tout simplement sauce. Est-ce pour souligner le côté "mélange" de danses latines de la salsa ? Est-ce pour mettre en valeur son côté sensuel (en argot cubain, une femme qui a de la salsa est une femme attirante) ? En tous cas, c'est une recette qui marche !

Les bases :

La salsa étant un mélange de danses sud-américaines, il n'y a pas une façon de danser la salsa, mais plusieurs. Le pas de base varie donc d'une méthode à l'autre. L'important est ici d'adopter un style décontracté et de parvenir à avoir ce déhanché typique des danses latino-américaines.

Les musiques :

Cubaine d'origine, la salsa s'est largement internationalisée depuis. La plupart des "grands" de la salsa sont toutefois originaires de cette île, des pays voisins ou de la diaspora cubaine des Etats-Unis. Ils ne nomment Ray Baretto, Compay Segundo, Willie Colon, Adaberto Santiago, Oscar D'Leon ou Celia Cruz (oui, une femme quand même !). Parfois assez âgés et considérés comme des musiciens un peu "ringards" par les jeunes Cubains, ces figures du "son" cubain ont connu une véritable renaissance avec la déferlante salsa dans les pays occidentaux.


Madison

Le Madison, est une des danses en ligne les plus anciennes, c'est une danse très prisée dans les bals ou soirées dansantes. Elle est simple d'accès et se danse en groupe : chacun tente de se synchroniser au groupe...
Le Madison standard est basé sur un pas de quatre temps : à droite, à droite, à droite ; jeter pied gauche ; à gauche, à gauche, à gauche ; jeter pied droit ; on recule, on recule, on recule ; stop ; on avance, on avance, on avance ; quart de tour à droite ; et on recommence. Il y a plusieurs manières de danser le madison, on danse, par exemple, le madison Italien sur une mélodie de Lady : Easy love, le madison stantard peut se danser sur un rock lent.


Le Charleston

L'une des danses d'origine américaine les plus populaires de l'entre-deux guerre. Inspirée d'une danse pratiquée par la communauté noire de Charleston (Caroline du Sud), elle s'impose aux Etats-Unis avec la comédie musicale "Runnin' Wild" (1923) et en France avec Joséphine Baker dès le milieu des années 1920. Elle se danse en solo, à deux ou en groupe, sur un rythme endiablé. Elle est fondée sur des déplacements du poids du corps d'une jambe à l'autre, genoux légèrement fléchis et pieds tournés vers l'intérieur.

 



21/08/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour