Danser la Vie

Danser la Vie

● Procès verbal réunion IDSF – WDDSC

Procès verbal réunion IDSF - WDDSC
par Rudolf BAUMANN et Brian McDONALD
WD&DSC (13-10-2002)

 

World Dance & Dance Sport Council
A company limited by guarantee registered in England no 3149083
Terpsichore House - 240 Merton Road, South Wimbledon - LONDON, England
SW19 1EQ
Tel.: + 44 20 8545.0223 – Fax : + 44 20 8544.9825
E-mail : wddscoffice@btclick.com
Internet : www.wddsc.com

Procès-verbal d'une réunion de WD&DSC et de IDSF
ayant eu lieu le 13 octobre 2002
à l'hôtel Sheraton Park Towers, Knightsbridge 191, à Londres, en Angleterre.
9h00 à 13h30 (pause déjeuner) 15h00 à 18h00


Présents WD&DSC :
M. Karl Breuer : Président de WD&DSC
M. Donnie Burns : Président de Dance Sport WD&DSC
M. Len Armstrong : Vice-président de WD&DSC
M. Brian McDonald : Vice-président de WD&DSC
M. James Byrne : Vice-président de WD&DSC

Présents IDSF :
M. Rudolf Baumann : Président de IDSF
M. Lukas Hinder : Trésorier de IDSF
M. Vince Bain : Agent de relations WD&DSC / IDSF
M. Harald Frahm : Premier vice-président de l'IDSF


1. Bienvenue
1.1. M. Baumann et M. Breuer ont ouvert ensemble la séance et ont accueilli tous les représentants.
1.2. Il a été convenu que M. Breuer présiderait la séance.

2. Préambule
2.1. Les représentants de l'IDSF ont indiqué qu'ils n'avaient jamais eu l'intention d'empiéter sur les activités du WD&DSC et de ses membres.
2.2. L'IDSF a en outre confirmé que les jeux olympiques de 2012 étaient toujours ouverts à la participation de la danse sportive.
2.3. Référence a été faite au récent rapport complet de la commission IOC sur la participation au programme olympique.
2.4. M. Bain a suggéré de procéder à un projet d'ordre du jour, ce qui a été accepté dans le principe.

3. Ordre du jour de l'IDSF
3.1. M. Bain a suggéré de commencer par la déclaration commune d'intention de Zurich comme base de discussion.
3.2. Le WD&DSC a indiqué que cette question avait déjà été traitée lors de leur assemblée générale annuelle.
3.3. M. Bain a poursuivi en indiquant que l'IDSF n'avait jamais ratifié la déclaration de 1997 et que de plus à leur avis, cette déclaration de 1997 avait été annulée lorsque le WD&DSC s'était retiré de l'IDSF.
3.4. M. Burns et les représentants du WD&DSC ont nié cette allégation et se sont référés à plusieurs enregistrements dans lesquels le WD&DSC avait confirmé agir en toute bonne foi en insistant sur le fait que le contrat général était toujours en vigueur.
3.5. Il a été convenu que le contrat général de 1992 était toujours en vigueur.
3.6. Pour éviter tout doute, il a été confirmé que le WD&DSC n'avait à aucun moment annulé le contrat général, ni n'avait rejeté le contrat de Zurich mais avait demandé d'autres détails.
3.7. Pour que les choses soient bien claires, il a également été confirmé que l'IDSF préférerait de loin avoir un contrat plutôt que de ne pas en avoir mais que le contrat de 1992 devait être modernisé pour refléter la situation actuelle.

4. Pouvoirs statutaires
4.1. L'IDSF a demandé que les contrats conclus ce jour soient fermes.
4.2. Le WD&DSC a indiqué que selon la loi, les contrats conclus ce jour ne pourraient être ratifiés que lors de la prochaine assemblée générale annuelle.
4.3. Les deux parties ont convenu qu'il fallait éviter tout conflit et que l'escalade était un danger qui n'était souhaitable pour personne.
4.4. L'IDSF a assuré que son souhait de résoudre les conflits était purement basé sur le renforcement de l'image de la danse sportive sur le marché et rien d'autre.

5. Situation mondiale
5.1. M. Bain a cité certaines rumeurs largement répandues dans le monde de la danse et indiqué au WD&DSC que l'IDSF avait l'intention de prendre des mesures pour se protéger des menaces contre ses membres.
5.2. M. Bain plus tard dans la réunion a souligné ce qui précède en ajoutant que si un document signé n'était pas obtenu à la fin de la réunion de ce jour, alors l'IDSF prendrait les mesures appropriées pour se défendre des actions qu'elle a interprétées comme étant destinées à nuire à l'IDSF.
5.3. Le Président, M. Karl Breuer et les représentants du WD&DSC ont fortement protesté et la réunion a été ajournée pour permettre de poursuivre la discussion en privé.
5.4. M. Burns a demandé des explications pour mettre fin aux rumeurs que l'IDSF envisageait des mesures punitives contre les organisateurs du WD&DSC, qui d'après elle, envisageait des actions contre l'IDSF.
5.5. L'IDSF a refusé de donner cette assurance et s'est référée aux points 5.1 et 5.2 ci-dessus.
5.6. L'IDSF a fait part de sa perspective sur la situation actuelle aux USA.
5.7. M. McDonald a répondu en donnant certains détails dont un historique des actions de soutien des membres du WD&DSC pour les Etats-Unis d'Amérique aux membres de l'IDSF.
5.8. L'IDSF a exprimé sa gratitude à la lumière des faits entendus.

6. Proposition du WD&DSC
6.1. Le WD&DSC a soumis une proposition à l'étude de l'assemblée.
6.2. L'annulation par l'IDSF du mot "Amateur" de ses statuts a été de nouveau confirmée.
6.3. Le WD&DSC a demandé à l'IDSF si elle était exclusivement un organisme "Amateur" ou "Ex-Amateur" ou en fait un autre organisme similaire, par rapport au WD&DSC.
6.4. Les représentants de l'IDSF ont confirmé que le second de ces deux points de vue était davantage approprié, sur la base du développement naturel et du marché.
6.5. L'IDSF a demandé au WD&DSC de l'aider à éviter l'escalade des conflits actuels.
6.6. Le WD&DSC a demandé de l'aide à l'IDSF pour éviter l'escalade des conflits actuels avec ses membres.
6.7. Le WD&DSC a confirmé sincèrement avoir le même objectif mais que des difficultés subsistaient et a renvoyé l'IDSF au document présenté.
6.8. Tout en faisant part de ses difficultés à diviser le monde de la danse en secteurs clairement définis entre le WD&DSC et l'IDSF, l'IDSF a accepté d'étudier le document et de répondre avant la date limite indiquée ci-dessus.
6.9. M. Bain a réitéré le besoin de l'IDSF d'étudier la prise de mesures appropriée pour se défendre et de ce fait, le WD&DSC et l'IDSF ont mutuellement demandé à leurs représentants de prendre contact avec leurs membres respectifs et de restreindre leurs activités conformément.
6.10. Le WD&DSC a confirmé de nouveau son souhait de trouver des solutions mutuellement acceptables aux conflits mais a souligné des domaines d'activité qu'il considérait indésirables entre autres aux USA, au Portugal, en Russie, en Moldavie, à Malte, en Ukraine, en Espagne, en France, en Afrique du Sud, en Australie et au Canada.

7. Publication
7.1. Le WD&DSC a confirmé à l'IDSF que le document qui avait été présenté à la réunion serait rendu public.
7.2. Il a de plus été convenu que, une fois accepté par les deux parties, le procès-verbal de cette réunion serait également accessible au public.
7.3. Pour être clair, il a été confirmé que la proposition du WD&DSC telle que présentée fera l'objet d'une modification et devra être ratifiée par les deux assemblées générales annuelles avant d'être valable.
7.4. La proposition a été étudiée telle que présentée ce jour là et l'IDSF a accepté d'étudier ce point et d'y répondre avant le 31 octobre 2002.
7.5. Il a été de plus convenu que la réponse du WD&DSC a cette proposition serait faite avant le 17 novembre 2002.

8. Procès-verbal
Le procès-verbal ci-dessus a été accepté à l'unanimité et a été signé par Messieurs Rudolf Baumann, Président de l'IDSF et Brian McDonald, Vice-président du WD&DSC.

 



21/08/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour