Danser la Vie

Danser la Vie

● La danse sportive discipline olympique en 1992 ?

La danse sportive discipline olympique en 1992 ?
par Vincent GUERRIER
Danse Sportive Magazine n° 8 (01/12/1984)

 

Les 22e Jeux Olympiques d'Eté de LOS ANGELES sont à peine terminés qu'il faut déjà songer aux nouveaux sports qui deviendront olympiques dans 4 et 8 ans. En 1984, 220 compétitions, dans 21 sports, se succédèrent, les nouveautés étant : la gymnastique rythmique sportive, la natation synchronisée, le marathon, la course cycliste sur route, le kayak à 4, le tir à la carabine, le 200 m dos, le relais natation 4 x 400 m, le 400 m nage libre et la planche à voile. Avec ces nouvelles disciplines, le sport féminin a été tout spécialement à l'honneur.

Difficile de faire tenir ce programme très important, dans le délai de 15 jours, mais on ne peut pourtant pas laisser de côté des sports de valeur. Pour les prochains Jeux Olympiques d'Eté en 1988, à SEOUL, le choix du Comité Olympique International s'est porté sur deux nouvelles disciplines ; le tennis et le tennis de table. Avec les nouveaux sports intégrés tous les 4 ans, il sera de plus en plus délicat pour tout réaliser dans le délai imparti de 15 jours. Dans un article du journal ZEIT, le Dr Gerhard SEEMASE, journaliste sportif renommé en Allemagne, s'est intéressé à ce problème. Il propose que les sports de valeur nouvellement incorporés puissent trouver leur place dans un rythme alterné, non pas tous les 4 ans comme dans les sports classiques, mais tous les 8 ans.

Sports de démonstration

La réglementation du C.I.O. ne peut admettre que des sports pratiqués dans un minimum de 40 pays et régis par une fédération internationale. Malgré ses millions de pratiquants et sa place prépondérante dans la presse sportive anglaise, presque à l'égal du football, le cricket n'a pu être admis.

Les organisateurs des Jeux doivent de plus choisir eux-mêmes un sport de démonstration, qui ne reçoit pas de médailles. Le Base-ball fut honoré à LOS ANGELES, tandis qu'en 1972 ce fut le badminton et le ski nautique. L'accession d'un sport de démonstration au rang de sport olympique demeure très rare, exception faite du judo en 1964, au Japon.

Bientôt le golf ?

Au classement des sports, en fonction du nombre de pratiquants, le golf prend la 3e place derrière le volley bail et le basket bail, juste devant le tennis et le football. Bien que le lieu des Jeux Olympiques d'Eté de 1992 ne soit pas encore fixé, peut-être à PARIS, le C.I.O. devra choisir en 1985 le prochain sport nouveau. L'accession du golf semble bien engagée. Il est vrai que les Etats-Unis comptent 16 millions de pratiquants et le Japon 12 millions. Toutefois, l'implantation du golf en France, tout comme en R.F.A., reste bien différente. Elle est liée encore à un système de classe malgré la démocratisation qui s'amplifie avec les nouveaux terrains municipaux.

Et pourquoi pas la danse ?

La danse sportive possède en effet tous les critères nécessaires pour être acceptée comme discipline olympique. Elle se pratique dans au moins 40 pays, dont 32 sont structurés en fédérations (20 pays en Europe, U.R.S.S., Canada et U.S.A., Afrique du Sud et Zimbabwe, Chine, Japon, Corée, Thaïlande, Hong Kong, Australie et Nouvelle Zélande). Depuis 1946, une Fédération Internationale Amateur, l'I.C.A.D. (International Council of Amateur Dancers), dont le siège est à Breme, en R.F.A., régit ces 32 pays.

L'Angleterre compte 700 000 licenciés, la R.F.A. 100 000, l'U.R.S.S. et les U.S.A. 60 000, tandis que l'Asie assiste à un « boum » actuellement, avec notamment 60 000 licenciés au Japon.

La France, avec ses 1 500 licenciés, ses deux fédérations et ses 58 clubs (25 clubs F.F.D.S.A. et 33 clubs F.F.D.S.C.), fait figure de parent pauvre. Dire qu'elle est à l'origine de l'interprétation d'un grand nombre de danses ! Dire qu'elle est aussi à l'origine, avec Monsieur COLALUCCI, de la création de l'I.C.A.D. ! Il est vrai que ses divisions ne la servent pas.

L'audience du patinage artistique

Quant à elle, la Fédération Allemande, bien unifiée, se bat depuis près de 20 ans pour la reconnais¬sance olympique. De plus, le nombre de spectateurs que rassemble la danse sportive à chaque manifestation suscite bien des convoitises de la part de sports tels le judo, l'escrime, la lutte, voire même la gymnastique.

La danse sportive apporterait sans aucun doute un intérêt et une animation originale dans le programme de futurs Jeux Olympiques. Elle aurait certainement une audience voisine de celle du patinage artistique. Souhaitons que la conviction de ce journaliste sportif motive ou renforce celle de nos dirigeants. La danse sportive peut être amenée rapidement à un grand développement aussi bien sur le plan français que sur le plan mondial. Si son affiliation comme discipline olympique intervient, serons-nous, en France, être au rendez-vous, tous unis ? Notre avenir en dépend.

 

 



21/08/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour