Danser la Vie

Danser la Vie

● La danse sportive en marche vers un nouvel avenir avec I.M.G.

La danse sportive en marche vers un nouvel avenir avec I.M.G.
Traduction Isabelle REYJAL
Dance News n° 1510 - Juin 1997 - Le Bulletin Fédéral FFD n° 23 - Juillet 1997 (01-06-1997)

 

C'est sous ce gros titre que l'information suivante a été donnée aux commentateurs sportifs de médias internationaux, rassemblés lors d'une conférence de presse organisée par l'IDSF et le groupe IMG Mc Cormack.

La danse sportive est peut-être tout près de devenir le prochain sport à succès pour le public, la télévision et les sponsors, après l'annonce d'un accord conclu entre l'IDSF et le groupe IMG McCormack. Des changements radicaux dans la structure des compétitions et dans la présentation de la danse sportive devront intervenir afin de tirer un avantage maximal du potentiel commercial de ce sport, et afin de provoquer une mise en vedette des meilleurs danseurs. Bien qu'officiellement cet accord ne prenne effet que l'année prochaine, on introduira des modifications provisoires au format compétitif actuel, à titre expérimental, à l'occasion des Jeux Mondiaux de Lahti, en Finlande, au mois d'août.

L' IDSF souhaite que cette mise en vedette et cette croissance commerciale l'aident à conquérir une reconnaissance internationale comme sport à part entière, avec tous les bénéfices qui peuvent en découler. L' IDSF a déjà obtenu une reconnaissance provisoire du Comité International Olympique (CIO) et tente d'obtenir la reconnaissance définitive, ce qui lui conférerait une crédibilité en tant qu'organisme dirigeant de ce sport:

"La danse sportive a le potentiel pour devenir un joyau de la couronne du monde sportif", a déclaré Mark McCORMACK, président et directeur d'IMG. "Elle est spectaculaire à regarder et les compétiteurs possèdent des qualités athlétiques et techniques remarquables. Si on sait la présenter sous un jour attractif, ce sera un produit extrêmement attirant pour les réseaux de télévision et les partenaires sponsors. Elle possède déjà les avantages d'un calendrier annuel de compétitions mondialement établi, et une image nette, dynamique, sur laquelle nous pourrons nous appuyer pour induire une autre phase de développement. Notre succès, qui nous a permis depuis quarante ans de contribuer largement au développement commercial d'autres disciplines - y compris le patinage sur glace, le golf et le tennis - démontre que nous possédons l'imagination et le savoir-faire qui aideront l'IDSF à atteindre ses objectifs."

Detleff HEGEMANN, président de l'IDSF, a déclaré : "Nous voulons que la danse sportive soit reconnue sur le plan international par les médias, le grand public, le monde de la danse et celui du sport, comme un sport à part entière et non pas comme une activité de loisir. Mais pour y parvenir, nous avions besoin de nous associer avec un partenaire expérimenté et novateur. Nous sommes ravis d'avoir pu parvenir à un accord avec IGM/TWI, dont les compétences nous fourniront le soutien et l'assistance qui nous manquaient. Nous espérons également obtenir la reconnaissance définitive du CIO dans le courant de cette année, ce qui conférera à l'IDSF la crédibilité totale dont elle a besoin en tant qu 'organisme dirigeant de cette discipline", a-t-il ajouté.

L'accord passé couvrira une période de onze ans, partant du début de 1998, et implique que IMG/TWI deviendra le représentant commercial de l'IDSF, gérant toutes les transactions avec la télévision, les sponsors et les sociétés financières. Il est entendu par cet accord que IMG/'I'WI aidera l'IDSF à élaborer et mettre en oeuvre ses stratégies commerciales à moyen et long terme.

Eric DROSSART, vice-président du groupe IMG International, qui a mené les négociations avec 1'IDSF, a déclaré: "TWI deviendra le producteur pour la télévision de compétitions IDSF sélectionnées et sera globalement responsable de la diffusion de programmes de danse sportive en direct ou en différé. En collaboration avec l'IDSF, nous travaillerons sur les meilleures méthodes permettant de rendre la danse sportive médiatique et de développer son audience à travers le monde, afin que la discipline comme les sponsors en tirent le maximum de profit. Nous commencerons par couvrir six ou huit compétitions par an, et nous créerons un fonds d'archives et une vidéothèque des championnats IDSF. IMG étudiera les moyens d'attirer les sponsors vers cette discipline, et créera des produits "sur mesure" correspondant aux besoins des sociétés de sponsoring. Les sponsors offrent des sources de revenu capitales, et sont des outils de promotion efficaces pour la discipline, car les sociétés choisissent en général de s'impliquer financièrement au travers d'activités annexes telles que la publicité et l'organisation d'événements."

Des discussions ont déjà permis d'envisager la possibilité de changements dans l'organisation actuelle de la danse sportive, afin d'en rehausser l'intérêt pour les spectateurs, les publics de télévision et les sponsors.

"L'IDSF admet qu'elle doit faire des efforts afin que les compétitions télévisées deviennent attractives non seulement pour les danseurs mais aussi pour les passionnés de sport et pour un public élargi de façon générale", a dit M. HEGEMANN. "Nous sommes également conscients que dans une conjoncture hautement compétitive pour capter l'intérêt des sponsors, nous devrons faire preuve d'imagination dans les programmes servant de supports télévisés, afin que les sponsors reçoivent les meilleurs retours possibles pour leur investissement."

Christopher HAWKINS, champion d'Europe amateur 1996 en standards, a déclaré : "C'est une grande nouvelle pour la danse sportive. Nous sentons depuis toujours que notre sport a un fort potentiel, et maintenant, grâce au soutien d' IMG, nous sommes sûrs que ses charmes vont devenir évidents aux yeux d'un public beaucoup plus large."

LA DANSE SPORTIVE ACTUELLEMENT

Les compétitions de danse sportive comportent quatre disciplines différentes:
- les STANDARDS qui comprennent la valse lente, le tango, la valse viennoise, le slow-foxtrot et le quick-step ;
- les LATINES-AMERICAINES qui comportent la samba, le cha-cha-cha, la rumba, le paso-doble et le jive ;
- les DIX DANSES qui réunissent toutes les danses indiquées ci-dessus en une seule compétition
- les FORMATIONS où se produisent des ensembles de huit couples, soit en standards, soit en latines.

Le meilleur ou les deux meilleurs couples des pays membres de l'IDSF sont invités à prendre part aux championnats mondiaux.

Que ce soit en standards ou en latines, on passe de quatre vingt couples à six au moyen de cinq tours éliminatoires. Dans chaque tour, chacune des cinq danses dure entre une minute et demi et deux minutes. Il n' y a jamais plus de dix couples ensemble sur la piste, et dans la finale les six couples dansent en même temps.

Les championnats en dix danses sont les plus exigeants sur le plan physique, et trente couples doivent danser leurs enchaînements jusqu'à trois fois au cours de la compétition.

Des tests réalisés par des médecins du sport à l'université de Fribourg montrent que le niveau de dépense physique et le rythme respiratoire des danseurs sur une journée de compétition sont équivalents à ceux de cyclistes, de nageurs et de coureurs de 800m sur une période de temps similaire.

Les couples sont jugés sur leurs performances dans un certain nombre de domaines, notamment la technique de pieds, l'interprétation musicale, le déplacement au sol, les lignes de corps, les rythmes de base.

Après chaque danse, les juges lèvent des panneaux montrant le classement de chaque couple dans cette danse.

Pour toutes les compétitions autres que de formations, la musique est choisie par les organisateurs ou l'orchestre, et les compétiteurs igorent sur quelle musique ils vont danser, bien que le rythme et le tempo soient fixés réglementairement.

Il n'y a aucune organisation pyramidale des compétitions, qui se tiennent indépendamment les unes des autres, sans progression vers un championnat culminant.


PROPOSITIONS DE CHANGEMENTS DANS LA STRUCTURE DES COMPETITIONS ET DE L'ADMINISTRATION IDSF

Des modifications provisoires aux structures compétitives et aux présentations télévisées seront introduites cette année aux Jeux Mondiaux de Lahti, en Finlande, au mois d'août.

Evolutions envisagées dans la structure des compétitions :
- le système actuel de notes levées sera adapté pour bénéficier des avancées technologiques en la matière.
- La finale comprendra en plus une prestation individuelle exécutée par chaque couple, qui sera seul sur la piste à ce moment.
- On introduira une présentation télévisée qui mettra en lumière le côté athlétique et la performance individuelle des compétiteurs, et montera en tension à mesure que la compétition atteindra son sommet.

Evolutions envisagées pour la réorganisation de la gestion administrative de la discipline :
- Mise en place d'une pyramide de compétitions annuelles, culminant en une compétition les coiffant toutes et reconnue comme le championnat du monde.
- Attribution de prix en argent aux trois premiers couples, afin de s'assurer de la participation des meilleurs danseurs.
- Sélection, pour la tenue des compétitions, des pays et des villes où se trouveront les plus fortes possibilités en matière de sponsoring et de médiatisation.
- Organisation de deux compétitions par an aux USA.

L'IDSF

L' IDSF est la fédération mondiale des associations nationales de danse sportive et elle est le seul organisme responsable de l'administration de la danse sportive "amateurs". Elle représente des centaines de milliers d'athlètes de danse sportive et elle organise des compétitions de différents niveaux partout dans le monde.

Les compétitions de danse sportive sont nées dans les années 1920 et l'IDSF a été fondée en 1957. Elle a obtenu en 1995 une reconnaissance provisoire du CIO. A ce jour, 35 associations membres ont obtenu une reconnaissance provisoire de leur comité olympique national.

L'influence de la fédération a permis de développer l'intérêt porté à ce sport et 64 pays des cinq continents sont actuellement membres de l'IDSF. La fédération est gérée par un présidium de 11 administrateurs, originaires d'Australie, d'Angleterre, du Danemark, d'Allemagne, du Japon, de Suisse, d'Ecosse, de Russie et des USA, dirigés par le président allemand Detleff HEGEMANN.

IMG et TWI

Considérée comme société leader pour l'organisation du marché du sport et de l'industrie du loisir, le groupe IMG de Mark McCORMACK possède une expérience inégalée en tant que représentant des fédérations et des organes dirigeants nationaux et internationaux, aussi bien que des clients individuels.

IMG a été fondée en 1960 et elle est la seule société de ce type dans le monde, spécialisée dans les relations interactives du sport et de la finance.

Cette société a organisé le développement commercial du golf; du tennis, du patinage sur glace, et gère, dirige ou couvre près de 1000 événements dans le calendrier mondial sportif ou culturel.

IMG emploie plus de 2000 personnes dans 78 bureaux répartis dans 32 pays.
TWI, support télévisuel de l'IMG, est considéré comme le plus gros producteur indépendant d'émissions sur le sport et les loisirs. Chaque année, plus de 1200 heures de programmes sont produites et distribuées en exclusivité dans plus de 130 pays.

Son émission emblématique est le magazine hebdomadaire Trans World Sport, diffusé dans le monde entier et sur plusieurs compagnies aériennes; ce magazine célèbre ce mois-ci son dixième anniversaire. Le magazine de football hebdomadaire Futbol Matai est lui aussi largement diffusé.

TWI assure également la couverture télévisée de matchs de cricket en Inde occidentale et dans l'Inde sub-continentale; elle couvre aussi plus de trente tournois de golf en Europe, des tournois de billard dans le monde entier et plusieurs tournois de tennis.

 

 



21/08/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour